La paume des mains se joignant à hauteur du Coeur dans un geste de respect, de présence et d’unité, Gassho « réunion des deux mains ») que l’on retrouve dans de nombreuses traditions orientales, bouddhisme, taoïsme, hindouisme, mais c’est aussi un geste de prière bien connu en occident.

En Sanskrit, on parle de Añjali Mudra, que l’on peut traduire par « geste d’offrande divine », et la culture hindoue l’accompagne d’un « Namaste ! : je m’incline devant votre nature divine ». C’est un geste de don et de présence à l’autre qui est à la fois différent et semblable.

Rejoindre ses deux mains à hauteur du Coeur a quelque chose de l’évidence de la Nature.

En le faisant, nous créons l’unité en nous et reconnaissons le caractère sacré de toute chose. Nous pratiquons la bienveillance et l’humilité propices à l’éclosion du potentiel spirituel infini présent en chacun.

Gassho est enfin une formidable façon de développer sa sensibilité énergétique. C’est d’ailleurs une pratique fondamentale en Reiki qui équilibre les deux hémisphères de notre cerveau, favorisant la concentration et la clarté mentale et agissant contre le stress et l’anxiété. 

Dans le même esprit