» Lorsqu’une personne contracte une infection, elle perd l’appétit, se sent fatiguée et démotivée, et se replie sur elle-même. Jusqu’à récemment, les spécialistes pensaient que cet état résultait de la maladie, qui « pompe » l’énergie du corps. On sait désormais qu’il sait plutôt d’une stratégie de notre organisme, via notre système immunitaire. Des cellules de défense libèrent des molécules qui viennent se fixer sur certaines cellules nerveuses, qui elles-mêmes provoquent le changement d’humeur. Le Sickness Behavior est un programme d’économie d’énergie, qui amène l’individu à ménager ses forces et à les concentrer sur la lutte contre la maladie, afin de ne pas ralentir la guérison.

En principe, lorsque la maladie recule, le mal-être disparait. Mais des inflammations persistantes, même indolores (par exemple au niveau dentaire), peuvent assombrir l’humeur. D’un problème corporel, il peut ainsi découler un sentiment de mélancolie, qui engendre du stress, qui à son tour favorisera de nouvelles maladies… Attention au cercle vicieux ! « 

Dans : « Vaincre le stress » – Geosciences Hors-série Aout 2017

Related Post

Pin It on Pinterest

Share This