Il est indispensable d’apprendre à relâcher les tensions afin d’améliorer la circulation du Ki et d’obtenir un équilibre dans les processus fondamentaux du corps. La tension dénote une condition contractée ou serrée. Si la tension est un état normal en réponse à certaines situations, elle indique généralement qu’on est décentré ou préoccupé par quelque chose. La tension peut gêner la circulation du Ki dans l’organisme, et c’est la raison pour laquelle la tension est indésirable. 

Naturellement, lorsque nous nous apprêtons à entreprendre quelque chose, nous devons diriger notre Ki (attention) sur cet objectif, et nous sommes alors tendu pour mettre en oeuvre notre énergie dans ce but choisi. Le problème est que certaines personnes sont tellement impliquées dans leur travail qu’elles ne parviennent pas à le mettre de côté et à se détendre. Dans le rêve, on devrait faire suivre le travail par le « non-faire » de la détente. Le « non-faire » d’une action peut être décrit comme un laisser-aller, un relâchement, une décompensation, un détachement et une ouverture, ainsi que la résolution d’un problème. Si le non-faire va trop loin, toutefois, tout ce qui a été créé par le faire sera perdu, gâté ou détruit. Aussi le non-faire sans conscience n’est pas plus désirable. 

(…)

Lorsque vous notez cependant qu’une partie de vous-même est tendue, il est important que vous vous détendiez simplement et laissiez le corps décider lui-même plutôt que de vous faire trop de souci sur la manifestation particulière de cette tension. Nous devons nous abandonner un moment pour nous mettre en harmonie avec la totalité de la vie. C’est l’attitude pour restaurer un état mental et physique équilibré et sain.

Shizuto Masunaga

Dans : « Zen, exercices visualisés – travail des méridiens pour le bien-être »

– Guy Trédaniel

Related Post

Pin It on Pinterest

Share This