04 / La fin du plaisir est toujours désagréable...

Plaisir et bonheur - insatisfaction permanente - la fin du plaisir est toujours désagréable - chercher le plaisir suivant pour fuir le manque - on oublie les questions essentielles

Si on ne sait pas ce qu’est le bonheur, c’est comme si on voulait aller dans une ville qui n’existe pas sur la carte… D’abord, il faut savoir ce que l’on veut pour faire une démarche logique et lucide, parce que sinon on tourne en rond. C’est comme quelqu’un qui veut aller chercher des champignons, et qui ne sait pas ce qu’est un champignon, à quoi ça ressemble et où ça pousse… Il peut partir en plein hiver chercher des champignons qui poussent sur la surface de la neige, mais si il ne sait pas il ne va jamais trouver… On cherche le bonheur, tout le monde est d’accord avec ça, mais qu’est-ce que c’est exactement ?

 

RÉSUMÉ

Plaisir et bonheur sont souvent synonymes mais ce n’est pas la même chose – tout le monde souhaite le bonheur mais pour avoir une démarche logique, il faut d’abord savoir ce qu’est le bonheur – il y a des gens dans le monde qui sont dans la situation de bonheur que nous voudrions avoir (richesse, amour, …), mais si on les regarde de près ils ne sont pas vraiment heureux – on trouve toujours l’insatisfaction dans n’importe quelle situation – le plaisir a un début, une durée et une fin et la fin du plaisir est toujours désagréable : on veut encore, plus, mieux… – dans la vie courante, la parade est de ne pas être en manque en trouvant le plaisir suivant – ces pirouettes s’accumulent, on n’a plus le temps de penser à soi et on oublie les questions essentielles d’ado.

S’ensuit le doux son de la pluie…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest