Shiatsu

Chi Nei Tsang

Moxibustion

Transmettre

Joie

Santé

Conscience,

les expressions variées
d’un même chemin,
d’une même recherche,
ressentez !

Confronté à la souffrance du corps, du coeur ou de l’esprit, à la recherche de détente, de joie, d’une étincelle ou d’un morceau de chemin, l’art du soin que je vous propose s’adresse à notre nature profonde. Il est à la fois concret et subtil, simple et généreux. Il cherche le calme, l’espace, la confiance, l’ancrage, l’alignement, et le sentiment de renouer avec l’authenticité de la vie.

Si la vie ne manque ni de défis ni de mystères, elle aspire toujours au sens et à l’équilibre. Notre corps est le plus prodigieux des médecins : un temple pour l’esprit et un guide pour la santé ! Nous en sommes peu conscients, mais nous avons un grand pouvoir d’action sur la qualité de notre existence. En entrant en résonance avec ce qui nous traverse et en installant en nous le calme et la détente, nous faisons l’expérience de la vitalité et de la joie, mais aussi des liens tissés entre le corps et l’esprit, entre soi, la nature et l’univers tout entier.

Pensée orientale

Terreau fertile & millénaire
D’une santé reliant Corps & Esprit,
Matière & Spirituel,
Ouvertement holistique et spirituelle.

Observation de la Nature.
Mouvements et Relations,
Echanges et Equilibre.
Terre et Ciel,
Croissance et direction,
Union du visible et de l’invisible.
De l’expir à l’inspir.
Connaissance de soi. Joie, Santé, Sagesse.

 

Méditer (ou pas) pour la fin du Coronavirus ?

Cette période de confinement est définitivement un grand carrefour, comme un rendez-vous avec...

6 axes de prévention… et d’évolution # 3/3

Pour un confort de lecture, cet article est publié en 3 parties.Dans la troisième et dernière...

Nicolas Poloczek

Praticien Shiatsu & Chi Nei Tsang reconnu par l’UFPST

Enseignant à l’école européenne de massage (EEM – Bruxelles)

Le toucher et la relation

Mon travail s’adresse tant aux douleurs et difficultés inhérentes à notre condition d’être humain qu’à notre besoin irrépressible d’évoluerIl s’appuie sur le toucher, la relation, la pensée orientale en général, mais aussi sur le Seiki, la Bio-énergie ou encore le chamanisme. 

Toucher la vie sous toutes ses dimensions : corporelle, émotionnelle, mentale, spirituelle, sociale, environnemantale…

Détendre le corps, calmer l’esprit pour permettre à la Nature d’oeuvrer librement en nous, stimulant nos facultés d’auto-guérison, de résilience, de transformation. 

Entrer en relation, avec soi, avec l’autre, avec la Nature, l’invisible. Mieux comprendre les liens et mieux les ressentir pour donner du sens à nos expériences.

Le développement de la conscience corporelle, la transmission de réflexes de prévention et de soin, dans un esprit d’autonomie et de responsabilisation, contribuent à ancrer mon travail dans la durée. 

L’évidence

de la Nature

Mouvements & relations
Impermanence & interdépendance,
Racines & lumière,
Doutes & peurs,
Silence.
Un coeur calme & tranquille
Juste entre la terre et le ciel.

Nicolas Poloczek

0486/69.48.49

séances sur rdv

- Centre Etre A soi

16, rue Emile Henricot - 1490 Court-Saint-Etienne

- Centre Crystaluz

8a, rue Just Chaput - 5150 Floriffoux

(le centre gère les rdv : 081/451820)

Une question, un rdv ?

Rester en contact ? (inscription à ma Newsletter)

6 + 10 =

BLOG

textes, images, regards, histoires,
infusions & sachets de thés

27/ Si on élimine les causes qui nous empêchent d’être heureux, on est heureux ! (les 4 vérités nobles)

27/ Si on élimine les causes qui nous empêchent d’être heureux, on est heureux ! (les 4 vérités nobles)

Le bouddhisme n’est pas une religion où il y a une espèce de Dieu. Bouddha, c’est un homme physique qui a trouvé la voie (pour résumer) du bonheur ! Alors, il enseigne comment il a fait pour que les autres puissent le trouver… Ça n’a rien avoir avec le concept de Dieu de n’importe quelle sorte, et ça n’a rien à voir avec le concept de philosophie, de construction mentale… c’est un enseignement très pratique : comment trouver son bonheur personnel et l’équilibre de la société. Les quatre principes du bouddhisme, qui s’appellent les quatre vérités nobles, sont de plus en plus noble au fur et à mesure qu’on les comprend…

25/ Possessions et rôle social des moines

25/ Possessions et rôle social des moines

Le moine supérieur du monastère dans lequel je vis est tellement vénéré par la population qu’il reçoit beaucoup d’argent, mais il a une cabane comme moi, de 2 mètres sur 3. (…) Il n’utilise rien pour lui non plus. (…) Il finance plein de projets sociaux, des écoles, des hôpitaux… Tout cet argent est recyclé à la population. (…) Cette générosité qui est motivée par le respect des moines, du bouddhisme. Elle n’est pas imposée par peur du bon Dieu ou je ne sais pas, c’est la conséquence de la compréhension de la population de comment c’est difficile d’être moine, de limiter ses désirs, de faire ces progrès spirituels intérieurs… et aussi la reconnaissance, parce que ces pouvoirs que les moines ont, non pas des pouvoirs mystiques, mais de se concentrer, de comprendre les problèmes très profondément, ce pouvoir, les moines le distribuent gratuitement à la population en retour, dans l’enseignement et dans le contact presque quotidien. Les personnes trouvent beaucoup d’inspiration dans les conseils des moines. (…) C’est un service social qui est beaucoup plus large que dans d’autres types de sociétés non bouddhistes. J’ai eu des personnes qui pensaient que les moines bouddhistes sont les parasites de la société, mais non. Evidemment, on fait le travail intérieur pour soi, mais on le distribue pour le bien-être et le bonheur d’autres personnes autour, et ce sont les personnes qui jugent si ça leur apporte ou pas. Et le résultat de leur jugement, c’est leur générosité.

24/ La méditation est la source d’une joie très profonde

24/ La méditation est la source d’une joie très profonde

Méditer, c’est plus que plaisant, ça ne donne pas que du plaisir, mais du bonheur. Et un des facteurs qui permet de juger soi-même à l’intérieur c’est « est-ce que ce que je fais comme moine ça m’apporte de la joie ? ». La joie est une des attitudes divines. Si on a la joie de méditer, ça veut dire qu’on est sur le bon chemin. La joie n’est pas opposée à la méditation, non… c’est la source d’une joie très profonde.

23/ C’est quoi être bouddhiste ?

23/ C’est quoi être bouddhiste ?

Il n’y a pas de cérémonie, baptême ou initiation pour devenir bouddhiste… pour le faire très simple, on est bouddhiste si on est raisonnable, si on accepte qu’il y a une chaine d’évènements, de faits qui se passent, et que cette chaine est connectée de causes en effets. C’est la base de la logique et du bouddhisme ! Sur le plan formel, ça veut dire reconnaitre que l’enseignement de Bouddha est vrai… par exemple… impermanence, pas de satisfaction à cause du changement, et qu’il n’y a pas d’essence que l’on peut trouver. Si on accepte ça comme vérités, et c’est Bouddha qui les a formulées comme ça, on est bouddhiste…

Pin It on Pinterest