6 axes de prévention… et d’évolution # 1/3

6 axes de prévention… et d’évolution # 1/3

Mar 26, 2020 | Carnets, En pratique !

L’épidémie du Coronavirus offre une mise en ombres et lumières inédite de notre humanité. En touchant à des mécanismes profonds et archaïques, comme la peur, la survie ou l’interaction sociale, ce printemps 2020 révèle bien des choses et pose un défi majeur pour un avenir viable. La sagesse nous invite toujours à considérer une difficulté comme un enseignement et une opportunité d’évolution. Ainsi, comme une eau retrouve sa clarté quand on cesse de l’agiter, beaucoup redécouvrent en ce moment du calme, du temps, de la simplicité, ou simplement un ciel plus pur et étoilé. Au-delà du confinement, des masques et des désinfectants qui ont bien sur leur place face à tout virus, nous allons en explorant les 6 critères de prévention chers à la Médecine Chinoise nous rendre compte que de nombreux axes d’action existent pour élargir le champ de la prévention, de la vitalité, mais aussi et surtout celui de la sagesse, certainement le levier le plus essentiel pour amener à une transformation individuelle et collective devenue indispensable.  

Les lois de la Nature 

L’observation de la Nature est le point de départ de toute la Médecine Chinoise, qui en a dégagé plusieurs lois fondamentales dont le coeur s’exprime à travers les concepts d’énergie, de yin et de yang, et des 5 mouvements. Ce modèle, qui existe depuis plusieurs millénaires et dont on ne cesse d’apprécier la pertinence quand on se donne la peine de s’y ouvrir, est applicable à toutes les structures et activités, du corps humain au monde des arts, de l’astronomie à la gouvernance, de l’économie à l’organisation de la maison. Il expose un univers de nature vibratoire très proche des avancées en physique quantique. Difficile à mettre en bocal ou en équation tant la vie échappe au limites du mental, on peut par contre le ressentir et surtout cultiver, comme une résonance vertueuse entre macrocosme (l’univers) et microcosme (l’individu).

Voici les 4 observations à la base de la Médecine Chinoise :  

La première : l’univers a une structure cohérente. Votre nez n’est pas n’importe où sur votre corps, un arbre se développe selon certains schémas… et ainsi de suite jusqu’aux confins du cosmos. 

La deuxième caractéristique, c’est le mouvement. Tout bouge, rien n’est permanent, pas même les diamants « éternels » de James Bond ! Et en nous, c’est pareil : rien n’est statique, pas plus notre corps que notre identité.

La troisième, c’est l’interdépendance. Le lien et l’interaction sont au coeur du vivant. L’arbre a besoin de terreau, de chaleur et de lumière. Tout est relié, et nous, êtres humains, sommes autant tissés que tisserands du monde qui nous entoure. 

La quatrième observation, c’est que le mouvement est organisé selon certains cycles. Nous connaissons les cycles journalier, saisonnier, lunaire, ou encore celui de l’eau, pour citer les plus évidents. Il en existe bien d’autres, sans oublier le plus grand de tous, le cycle qui relie naissance et mort !

La Médecine Chinoise, basée sur l’observation du vivant…

Un corps taillé pour s’adapter ! 

Notre existence individuelle est exactement conditionnée par ces mêmes lois naturelles : structure cohérente, mouvement, inter-relation et cycles. A vrai dire, notre corps est exactement fait pour s’adapter en permanence à un monde en perpétuel mouvement. C’est une usine énergétique qui reçoit, transforme et évacue, un incroyable modèle de coopération dont toutes les ressources visent le maintien d’un équilibre vital, quelles que soient les contraintes. Glycémie, pression sanguine, rythme cardiaque, système nerveux, mouvements respiratoires… ne sont que quelques exemples illustrant cette dynamique de fond qu’en biologie on appelle « homéostasie ».

Le fait que nous en ayons conscience ou pas du fonctionnement de notre propre corps change énormément de choses. Car ces mécanismes d’adaptation  fonctionnent magnifiquement bien… à condition qu’on les laisse faire ! Ils ont bien sur des limites, que l’ignorance couplée aux pollutions diverses de notre environnement (air, alimentation, eau, champs électro-magnétiques…) et à notre manière de consommer mettent facilement à mal. Sans oublier ce qui est une des causes principales de déséquilibre en Médecine Chinoise : la mauvaise gestion de notre mental et de nos émotions. 

Homéostasie : la capacité innée de s’adapter à l’environnement !

Primum non nocere !

Notre vitalité dépend grandement de notre capacité à donner à notre corps et à notre esprit ce dont ils ont réellement besoin. Dans notre soucis soudain de préserver notre immunité, il est bon d’élargir le bon sens. Un masque et du désinfectant, c’est bien, mais nous pouvons aller bien plus loin, et comprendre que la santé concerne chaque aspect de notre vie, ce que nous pensons, mangeons, regardons, disons ou faisons. 

Partant de l’observation de la Nature, nous pouvons dégager le premier pan de notre stratégie : « Primum non nocere », d’abord ne pas nuire ! (citation latine mise en avant par le grec Hippocrate considéré comme le père de la médecine – 5ème siècle avant JC). 

Pour rester en bonne santé, il faut à la fois essayer de ne pas en contrecarrer les mécanismes et utiliser des moyens de la renforcer ! Passons à présent aux critères de préventions de la Médecine Chinoise qui nous propose 6 moyens d’action agissant de concert sur ces 2 plans. 

Apprendre à ne pas (se) nuire… c’est déjà un grand pas !

Comment stimuler notre corps-médecin, lui donner un cadre propice à la libre expression de sa capacité d’homéostasie, d’équilibre, de vitalité et d’immunité ? La pratique la plus essentielle est aussi la plus simple : il suffit de lui faire confiance ! 

Ne pas faire interférer sur le fonctionnement naturel de notre corps est autant préventif que curatif. On cherchera toujours à privilégier des moyens d’action visant à en renforcer son bon fonctionnement plutôt qu’à en étouffer à tout prix les symptômes de dysfonctionnements. Ce point est délicat dans notre société, où toute maladie est un problème urgent à régler et où la consommation principale de médicaments vise essentiellement à répondre à une exigence de solutions rapides et ne remettant pas en question un mode de vie dysfonctionnel. Le préfixe « anti » (-douleur, -tenseurs, -inflammatoires…) est d’ailleurs éloquent. L’anti, c’est ce qui va contre… Nous avons la grande chance de disposer d’antidouleurs ou tenseurs quand la situation devient délicate, mais combien de symptômes ont été bâillonnés avant d’en arriver là ? 

 

Pratiquer : détente et quiétude, 2 fils rouges qui s’entremêlent pour libérer le corps-médecin.

Trouvez un espace au calme dans votre habitation et accordez-vous au minimum 5 minutes. Vous pouvez être debout, assis ou même allongé. Fermez les yeux et ramenez votre attention vers l’intérieur. Observez votre corps, en commençant par le haut par exemple, et relâchez toute tension qui se présente à vous. Mâchoire, muscles du visage, épaules, poignets, mains, diaphragme, hanches, chevilles… observez et cherchez sans cesse la détente ! Il peut arriver que votre corps de lui-même se mette à bouger spontanément, ne vous inquiétez pas et laissez faire ! Faites confiance, un corps détendu, c’est un corps libre de se ré-équilibrer, de faire ce qu’il a à faire et de réagir à tout ce qui se présente ! 

Dès que vous vous rendez compte que votre esprit s’est égaré, ramenez-le vers l’intérieur, dans l’observation des sensations et du souffle, encore et encore ! Pensez toujours : « je suis calme et détendu ! ». 

Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez aussi utiliser un mantra pour vous aider à rester dans ce travail, comme par exemple « j’inspire, je reviens en moi, j’expire, je me détends ».

Détente du corps et calme de l’esprit sont les 2 portes de l’homéostasie, du retour à un puissant équilibre naturel du corps ! 

A suivre…

Un article représente beaucoup de travail.

Si vous l’avez apprécié d’une manière ou d’une autre, que diriez-vous de le transmettre ou de m’envoyer un petit mot pour partager vos réactions, précisions, questionnements ? 

13 + 11 =

En lien…

Archives

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

8 clés essentielles pour mieux prendre soin de soi !

Recevez un pdf gratuit avec 8 clés essentielles pour développer joie, santé et conscience au quotidien !

En vous inscrivant, vous recevevrez aussi quelques nouvelles de temps en temps, avec modération et conscience.

Bien reçu !

Pin It on Pinterest

Share This