L a remise d’attestations ou de diplômes de fin de parcours fait partie de la vie d’une école. Ce sont des moments joyeux qui apportent aussi un certain sens du rituel dont il me semble que nous manquons cruellement aujourd’hui. Mais le vrai « diplôme » n’est pas lié à un document, à un nombre d’heures de présence dans les murs d’une l’école, pas plus qu’à la signature d’un enseignant. C’est un diplôme intérieur, de soi à soi, qui découle de nombreuses heures de pratique où se sont mêlées pas après pas doutes et révélations.

Une fin d’année, c’est du travail pour signer toutes les attestations qui témoignent du chemin parcouru ensemble pendant un semestre ou une saison entière à l’ Ecole Européenne de Massage !

En Aikido par exemple, obtenir une ceinture noire – « Shodan » – représente déjà un immense travail (d’épuration surtout), mais le terme Shodan fait aussi référence à un début, à un commencement. Ayant fini de préparer nos outils, notre sac de voyage ne contenant plus que le précieux et l’essentiel, nous sommes enfin prêts à la route !

En Shiatsu comme en Aikido, l’esprit du débutant est une dimension très importante de la pratique, qui devient même de plus en plus importante à mesure que l’on progresse. Cet esprit nous garde pleinement ouvert aux nouvelles expériences et nous offre la légèreté nécessaire pour contre-balancer un ego qui lui aime s’abreuver au premier projecteur venu.

C‘est pour toutes ces raisons que l’on parle de Voie en Aïkido comme en Shiatsu. La Voie, c’est un chemin d’évolution personnelle qui, s’il est plus ou moins balisé par ceux qui nous ont précédés, ne dépend que de l’authenticité avec laquelle nous faisons nos expériences.

Ainsi, le plus satisfaisant des diplômes est invisible et silencieux ! 

Bravo à tous les pratiquants, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez !

Rester au courant ?

Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir des nouvelles !

Bien reçu !