Qu’est-ce que véritablement que la santé ? 5 définitions !

Qu’est-ce que véritablement que la santé ? 5 définitions !

Nov 19, 2019 | Carnets

La santé peut être abordée de bien des manières, mais pour la plupart d’entre nous elle reste une notion vague, diluée quelque part entre le culte moderne de la performance – dents blanches, teint halé, coeur musclé, regard conquérant et haleine fraiche – et le spectre menaçant de la souffrance ou de la mort. Si en Occident, nous avons tendance à considérer la santé comme l’exact opposé de la maladie, la conception orientale la considère quant à elle comme un miroir. Mais nous allons voir dans cet article que de part et d’autre existe une compréhension profonde de ce qu’elle est vraiment : l’incroyable terreau d’une vie pleine de possibilités ! 

C’est quoi la santé ?

Que répondriez-vous si je vous posais cette question : « êtes-vous en bonne santé ? » 

Pas facile, n’est-ce pas ! Quand certains diront toujours que tout va bien ou qu’il n’y a pas à se plaindre alors qu’ils souffrent en silence, d’autres n’en finiront pas de se plaindre malgré d’excellents bilans médicaux La santé est une notion difficile à objectiver, et elle le devient plus encore à mesure que l’on s’éloigne de la matière et du tangible (taux de globules blancs, température, rythme cardiaque…) pour aller chercher le subtil, un état d’esprit, des capacités de raisonnement ou de résilience… 

Le sens le plus commun est de considérer la santé comme le miroir de la maladie, son exact opposé. En latin, male habitus, c’est être en mauvais état. 

Commençons par visiter Google, cet incroyable outil qui est aussi un formidable révélateur de la pensée ambiante. En entrant les mots santé et maladie, peu importe qu’on le fasse en anglais ou en français, on récolte ces reflets :

recherche d’images Google pour le mot « santé »

recherche d’images Google pour le mot « maladie »

Centrage sur l’individu, le corps, les symptômes et la douleur, ainsi que des moyens d’intervention principalement technologiques. Reflet du monde ou réalité ? La santé ne peut-elle être que cela ? Elargissons tout de suite notre esprit en nous penchant sur une première définition, celle de l’OMS :  

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité »

OMS – 1947

Cette définition datant de 1947 élargit déjà nettement notre champ de compréhension. On peut y souligner le caractère positif et holistique de la santé. Mais il nous faut bien reconnaitre que la réalité de notre monde médical reste bien étrangère à cette noble intention, à l’image de la conscience individuelle, collective et politique, sans doute limitée dans son évolution par d’importants freins idéologiques et économiques.

Mais déplaçons-nous près de 40 ans plus tard, en 1986, avec la Charte d’Ottawa (1986) qui troque le mot pour nous parler de potentiel. Impermanence, homéostasie et résilience : l’être humain est fait pour s’adapter à un monde qui change sans cesse ! 

« La santé est la mesure dans laquelle une personne ou un groupe peut réaliser ses aspirations et satisfaire ses besoins et s’adapter aux changements et au milieu. La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie; il s’agit d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques. »

Charte d’Ottawa – 1986

De son côté, le Dictionary Of Epidemiology, classique de la science médicale occidentale publié par Oxford Press, donne une définition qui met à l’honneur écologie et interdépendance. Car la santé, c’est aussi l’art de vivre ensemble !

« La santé est une condition dans laquelle les humains et les autres créatures vivantes avec qui ils interagissent peuvent coexister indéfiniment »

Dictionary of Epidemiology – Oxford Press

Ainsi, tout est déjà là, dans les mots du moins : corps, esprit, environnement, potentiel, adaptation, changement, co-existence… Des dimensions qui se trouvent résumées dans cette définition que l’on pourrait attribuer autant à la Médecine Chinoise qu’à la Naturopathie (« la voie de la Nature »), deux systèmes médicaux trouvant leurs racines dans l’antiquité et dans l’observation des mouvements naturels. Nous trouvons ici ce qui peut-être représente la dimension la plus aboutie de la notion de santé : la capacité à développer de l’harmonie

La santé est l’expression d’un équilibre harmonieux  entre toutes les forces constitutives de l’être humain : son environnement interne, ainsi que son unité avec le monde extérieur. Ainsi se trouvent unies les dimensions physiques, psychologiques, émotionnelles, spirituelles, environnementales et sociales, de l’existence.

…en Naturopathie et en Médecine Chinoise

La santé, c’est le moteur de la vie !

Si nous voulons toucher l’essence de notre question, à savoir ce qu’est véritablement la santé, il convient donc de s’intéresser à la vie elle-même ! Si la Vie existe en soi, c’est par sa capacité de mouvement et d’interaction. Et c’est parce qu’elle est dotée d’un système qui lui permette de s’adapter sans cesse à toutes les conditions de son environnement, intérieures et extérieures, qu’elle est capable d’évolution. Ce système, c’est celui de la santé ! 

C’est dans cet esprit que Bernard Bouheret, praticien expérimenté de Shiatsu, nous livre cette dernière définition :   

« La santé, c’est le mouvement, le rythme, la capacité de changer et de s’adapter. La maladie, c’est l’inertie, l’isolement, le durcissement, le morcellement »

Bernard Bouheret

La condition naturelle des êtres vivants !

De la tête aux pieds, tout est fait en nous pour que nous restions en bonne santé. Nous naissons à la fois forts et fragiles, avec l’immense capacité d’adaptation et d’ouverture nécessaire à notre mûrissement. Tout au long de notre vie, notre corps nous guide et nous supporte, ressoudant nos os, colmatant nos brèches, digérant, filtrant, stockant nos aliments et nos expériences, équilibrant des milliers de paramètres (sucre, pression, température, système nerveux…) et administrant avec une cohérence inouïe plus de 30.000 milliards de cellules ! La vie est une oeuvre merveilleuse, le plus évolué des écosystèmes !

Si cela nous parait être une image idyllique et que nous avons tant de mal à nous sentir viscéralement en bonne santé, ce n’est que parce que nous ne savons plus laisser simplement éclore cette fleur, dans notre corps, dans nos familles, dans nos structures, nos magasins et notre système médical. Nous ignorons à quel point la santé nous habite… naturellement. Nous avons oublié que le plus grand des médecins est notre propre corps et que la seule chose qu’il conviendrait de faire en matière de santé serait de tout faire pour ne pas l’empêcher d’exercer son art subtil qui rime tant avec la Vie !  

Je vous laisse en vous renvoyant comme toujours à l’importance de la pratique qui seule transforme les mots en réalisations. Et s’il vous faut encore un peu de lecture pour dégager quelques pistes essentielles sur ce chemin, je vous renvoie à l’article « Comment prendre soin de soi« . 

A bientôt !

En lien…

Archives

0 commentaires

Pin It on Pinterest

Share This