Chers amis,

J’avais déjà partagé quelques extraits du livre de Ryoku Endo, mais j’avais gardé à l’esprit la pertinence de la conclusion qu’il apporte à son ouvrage. Il m’a semblé très judicieux de vous la partager également.  En quelques paragraphes, l’auteur illustre avec talent l’urgence de rééquilibrer nos êtres et nos sociétés par l’émergence d’une nouvelle culture mondiale renouant avec le spirituel et une relation harmonieuse à la Nature. Ces deux axes fondamentaux sont bien trop souvent absents de nos médias, de nos politiques, et jusque dans nos propres paroles. Ils nous amènent à questionner la place que nous accordons au rationnel et à l’intuition, la manière dont nous concevons la santé et le soin…

Un texte qui montre aussi à quel point une pratique comme le Shiatsu peut résonner avec le coeur des tensions qui nous traversent, vous, moi, eux, et notre planète toute entière. 

Conclusion…

Comme nous sommes des êtres humains, nous ne pouvons pas nous empêcher de juger toutes les choses à travers notre ego, et c’est la conscience (ou, plus précisément, la logique) qui nous convainc du niveau élevé des progrès mentaux que nous avons accomplis. Toutefois, la conscience est distincte de tout ce qui est inné, et ses fonctions sont limitées à la différenciation et la comparaison. On ne peut pas comprendre consciemment les phénomènes tels que l’universalité de la vie, qui va au-delà de la comparaison et de la distinction. Le fait que l’Occident a atteint un état de suprématie en utilisant la logique n’est pas sans rapport avec le progrès de la science après que celle-ci ait secoué l’oppression de l’Église. Historiquement, on pense que cette suprématie par la logique était inévitable. Toutefois, on ne peut pas nier que l’idée dominante en Occident — le soi est distinct des autres — a donné naissance à la société matérialiste évoluée qui détruit actuellement la planète.

L’éclosion de la logique est une étape très importante du progrès psychologique humain. À mesure que la conscience compare et différencie toutes les choses, l’esprit sagace est réputé devenir aussi puissant que le pouvoir de raisonnement évolué de l’individu. C’est pour cela que dans des cas extrêmes certaines personnes apprécient la vie seulement lorsqu’elles peuvent se sentir supérieures aux autres et par conséquent s’attachent inextricablement à l’argent, aux possessions matérielles et au pouvoir.

La logique occidentale, avec la distinction qu’elle fait entre le soi et les autres, est le résultat naturel d’une culture basée sur les distinctions entre l’humanité et la nature ou entre l’humanité et les autres animaux. La direction destructrice qu’a prise la civilisation occidentale vient peut- être du fait que l’on tient cette logique pour supérieure et on nie au nom de la science l’existence d’un domaine plus élevé – la spiritualité.

La philosophie orientale prône que la voie juste de la nature se trouve dans l’harmonie du yin et du yang. L’union et l’harmonie de la culture spirituelle yin de l’Orient et de la civilisation matérialiste yang de l’Occident sont essentielles pour l’avenir de notre planète Toutefois, la culture n’est pas l’unique aspect qui doit être pris en compte, car il faut rechercher l’harmonie du yin et du yang dans des endroits tels que l’esprit et le corps, de même qu’en religion (yin) et science (yang), ainsi que dans tout autre aspect de la race humaine, maintenant et à l’avenir.

Actuellement, la planète traverse une période de malaise et de déséquilibre. La race humaine s’est montrée excessivement égocentrique, transformant la technologie scientifique en armement. Le résultat de cette manipulation égoïste de la nature est l’état presque inconcevablement nocif dans lequel se trouve la planète. On a mis l’accent sur l’acquisition de ce qui est visible et matériel (yang) et on a négligé la nature et ce qui est insaisissable et spirituel (yin). Vivre dans l’union et l’harmonie du yin et du yang ne signifie pas mettre l’accent sur un aspect ou un autre, mais poursuivre une nature holistique qui équilibre les deux. Pour être en bonne santé, nous devons prendre conscience de notre nature globale et sacrée et, tout en maintenant notre conscience égotiste, nous ne devons pas vivre dans l’illusion que le soi n’est que l’ego. Nous devons abandonner l’idée que le monde matériel est la seule réalité et nous éveiller à une conscience essentielle, universelle.

Même dans un monde de technologie scientifique hautement développée, le cheminement de la race humaine vers l’union du yin et du yang exige le développement d’une société profondément spirituelle et la quête d’une harmonie accrue entre les gens et la planète. Je pense que cela est possible par l’union harmonieuse des cultures yin et yang, c’est-à-dire des cultures orientale et occidentale. En installant la civilisation matérialiste occidentale sur une base de culture spirituelle orientale, la voie sur laquelle elles pourraient fusionner s’ouvrira.

À l’échelle globale, la pollution et la destruction de la nature et de l’environnement posent de graves problèmes pour le bien-être et la survie de la race humaine au XXIème siècle. Les preuves indiquent que le bouleversement d’une partie quelconque de la nature perturbe les cycles écologiques, risquant de provoquer une destruction potentielle de toute la planète. L’extinction des espèces animales, suite à la pêche et à la chasse inconsidérées, a pris une telle envergure qu’elle aura un effet important sur l’écologie mondiale. Il est devenu maintenant essentiel de mettre en lumière le besoin urgent d’un changement de direction du contrôle sur la nature actuellement pratiqué (influencé par le progrès de la technologie scientifique et ses applications) à une idéologie qui sanctifie la nature et s’harmonise avec elle. Ce changement ne signifie pas que nous devons désavouer ou abandonner la technologie scientifique et la civilisation matérialiste qui se sont développées jusqu’à maintenant. Mais si nous continuons à perturber la nature au rythme actuel, nous aboutirons à une destruction globale, provoquée par la civilisation matérialiste que la race humaine a créée elle-même.

Ce changement essentiel de direction doit s’orienter vers la création d’une nouvelle culture qui s’harmonise avec la nature à partir d’une perspective spirituelle, une culture capable de trouver un équilibre plus parfait entre le spirituel et le matériel. Sans une culture qui reconnaît que le bien-être de la terre est le bien-être de toute forme de vie, nous poursuivrons l’épuisement égoïste des ressources naturelles, et en résultat, chacun d’entre nous aura à payer de sa santé et de sa vie la destruction de la nature et de l’environnement. Les responsables de la technologie et du développement scientifiques doivent prendre conscience de la destruction insouciante qui a dévasté notre planète. Pour que cette redirection de la pensée et de l’action prenne place, il est essentiel que l’idéologie orientale forme la base de la science en tant que nouvelle philosophie. On peut dire que le progrès toujours croissant du monde matérialiste exige le soutien d’une culture spirituelle. C’est peut-être une relation potentiellement complémentaire entre le matérialisme occidental et la spiritualité orientale.

Le fait que beaucoup de pays orientaux visent à l’industrialisation occidentale, d’une part, et que les habitants de nombreux pays occidentaux cherchent la spiritualité orientale, d’autre part, indique que la rencontre entre l’Orient et l’Occident a déjà commencé. La réussite économique du Japon suite à l’industrialisation et le développement du mouvement “New age” sur la côte ouest des États-Unis, entièrement basé sur la spiritualité orientale, sont les premiers pas vers la fusion des cultures orientale et occidentale.

Au XXIème siècle, la race humaine ne doit ni suivre le matérialisme et l’exploitation égoïste de la nature ni surestimer la spiritualité, comme trop souvent le cas en Orient. (En Inde surtout, en raison de la surestimation de la spiritualité, l’existence matérielle est perçue comme une illusion — maya.) En cherchant à éradiquer la pauvreté et la famine et à rétablir l’harmonie de la planète nous devons nous interroger sur notre tendance à l’extravagance, qu’elle soit spirituelle ou matérielle.

Pour la science médicale, qui traite la vie, il est essentiel de reconsidérer l’idée que l’application physique des méthodes scientifiques est le moyen suprême de traitement. Le corps humain doit être considéré comme une partie de la nature, il doit être entretenu par des aliments et des méthodes curatives également naturels. La santé et le bien-être doivent être entretenus non pas en utilisant des médicaments et des instruments, mais par l’intuition née de nos propres efforts et expériences personnelles. Cela ne veut pas dire que nous devons surestimer une quelconque méthode thérapeutique, qu’elle soit orientale ou occidentale. Tant la médecine orientale que celle occidentale sont indispensables et complémentaires pour la préservation de la santé et de la vie de tous les gens. La médecine occidentale excelle pour le traitement de tous les types de maladies contagieuses et à la thérapie d’urgence, tandis que la médecine orientale est bien plus appropriée pour le traitement des maladies chroniques, telles que l’asthme ou les problèmes neurologiques. Les méthodes orientales qui améliorent efficacement la santé et rendent la force vitale plus puissante doivent devenir un atout commun à toute l’humanité, au lieu de profiter uniquement à quelques élus.

Ryokyu Endo

Extrait de « Tao Shiatsu »

Guy Trédaniel 

La photo de la décharge qui apparait en fond de l’illustration est de Tom Fisk from Pexels